LDC : le Real Madrid de KB Nueve ne meurt jamais.

Ils ont l’histoire pour eux. Le Real Madrid a arraché à Guardiola son dernier sourire. Les Merengues affronteront Liverpool en finale de la Ligue des Champions après une nouvelle remontada. Focus sur un match de légende.

LDC : le Real Madrid de KB Nueve ne meurt jamais.
Kiev, UKRAINE - 19 octobre 2021 : Le joueur de football du Real Madrid (Espagne) célèbre l'objectif marqué lors du match de l'UEFA Champions League entre le FC Shakhtar et le Real Madrid (Espagne)

Ils ont l’histoire pour eux. Le Real Madrid a arraché à Guardiola son dernier sourire. Les Merengues affronteront Liverpool en finale de la Ligue des Champions après une nouvelle remontée historique dans les toutes dernières minutes du match. Un écart de deux buts les séparait de Manchester City jusqu’à la 90e min. Focus sur un match de légende.

Un match dure 90 min. Si on l’a oublié, le Réal Madrid s’est chargé de nous le rappeler. Comme Rafaël Nadal, nous nous sommes dépêchés pour ne pas manquer le début d’un match qui s’annonçait épique. Mais bof ! Très tôt, nous avons été refroidis. Karim Benzema ratait sa première envolée du match. City a repris le gouvernail du match en imposant son tempo au match. Malheureusement, le maître à jouer des Citizen, Kevin de Bruyne ne nous avait plus habitués à autant de déchets dans son jeu. Contrôle approximatif, passe mal dosée, déconcentrée, lourd (Kevin qui es-tu ?).

City a géré la première mi-temps. Les consignes du coach catalan étaient simples. Vinicius ne doit pas passer. Une tâche à laquelle Kyle Walker s’est bien attelé. Mais arrêtons-la. La première période et la deuxième mi-temps étaient presque insipides. On pensait ne plus revoir la folie d’il y a une semaine. Cependant, c’était mal connaître les deux équipes. Gundogan remplace De Bruyne. Le jeu s’éclaircit pour City. Passe de l’allemand pour Marhez. Les Skyblues marquent et prennent l’avantage. À ce moment, on se dit que les Citizens étaient en finale (sauf les supporters catalans). Eh non !! 90e min, Camavinga centre pour Karim Benzema. L’attaquant tricolore trouve Rodrygo qui égalise.

Le Santiago Bernabeu entre en fusion. Et comme si on nous avait prévenus, on se disait que le match n’allait pas se terminer ainsi. Il n’en fallait pas plus pour ré embrasé le stade madrilène. Daniele Orsato confirme 6 min d’arrêts de jeux. Rodrigo s’élance (encore lui), bat d’une tête pure Ederson et envoie les deux équipes en prolongations.

L’inusable Karim Benzema

Qui a osé dire que le serial Killer ne marquerait pas un but lors du match. Bouche bée. 95 min de jeu. Le capitaine madrilène provoque la faute de Ruben Dias. Pénalty !!!!!!!! Comment allait-il le frapper ? Lui qui avait réussi au culot, une panenka au match aller. Allait-il le tenter à nouveau ? C’est mal connaître le KB Nueve. Frappe à ras de terre. Contrepied parfait. Le Santiago Bernabeu bascule dans l’irréel. Le Real Madrid mène 3 buts à 1 (6 - 5 sur l’ensemble des deux matchs). Le Mal est fait pour les citizens qui regretteront à coup sûr, le sauvetage de Ferland Mendy sur la ligne quelques minutes avant le but de Rodrygo. Les citizens ressasseront les manqués au match aller, mais les supporters madrilènes n’oublieront pas cette nouvelle nuit de folie.

Les Tops de Betips :

· Thibaut Courtois : Le gardien belge a été impérial. Une seule frappe lui a échappé. C’était le but de Riyad Marhez. Celui qui conservera le trophée Zamora en Liga, a montré toute sa progression depuis son retour en Espagne. Si Benzema reçoit tous les honneurs, il est indéniable que la saison madrilène s’est construite grâce aux multiples arrêts de Courtois. Il a retardé l’échéance face à Bernado Silva et face à Jack Grealish. Chapeau l’artiste !

· Rodrygo : Le jeune Brésilien est insatiable. C’est le sauveur du Real Madrid ce soir. Double buteur ce soir, c’est déjà lui qui avait réduit le score face à Chelsea en quart de finale. Le petit oups pardon! Le grand Brésilien a compris ce que représente la Casa Blanca

Les Flops de Betips :

· Casemiro : Comment ne pas mettre le Brésilien dans la liste. Il a provoqué des fautes à répétition manquant de se faire expulser. C’est peut-être le seul point noir de l’arbitrage de Monsieur Orsato ce soir.

· Kevin de Bruyne : Le milieu belge a perdu de sa magie ce soir. Il était où ? Nous ne saurions pas le dire à Betips. Mais son manque d’entrain a cruellement handicapé son équipe. Guardiola l’a compris et l’a remplacé par Ikay Gundogan.

Prochain arrêt : le stade de France

Après le PSG et Chelsea, Manchester City a subi la dure loi du Bernabeu. Les joueurs de Carlo Ancelotti sont métamorphosés. Les champions d’Espagne sont à deux doigts du doublé.

Liverpool, pourrait-il stopper la vague immaculée ? Rendez-vous le 28 mai au stade de France