EDF : Un dernier rassemblement sous tensions avant le mondial

Un point sur la situation de l'Équipe de France et la FFF à l'aube du dernier rassemblement avant le mondial.

EDF : Un dernier rassemblement sous tensions avant le mondial

C'est parti pour la répétition générale ! L'Équipe de France dispute cette semaine deux matchs de Ligue des Nations face à l'Autriche et le Danemark. N'ayant gagné aucun des quatre premiers matchs, les tenants du titre sont d'ores et déjà éliminés suite au rassemblement cataclysmique de juin dernier. Un mal pour un bien pour Didier Deschamps qui peut se focaliser uniquement sur le Mondial. Cependant, la dynamique sportive n'est pas le seul défi à relever pour le coach Français. En effet, entre l'hécatombe de blessés, la polémique autour du cas Pogba, la question des droits d'images et les révélations de Romain Molina sur la Fédération, ce rassemblement s'annonce explosif. Au coach et à l'effectif de rester focalisés sur le terrain et de ne pas se laisser perturber par l'atmosphère sinistre qui hante la Fédération. Mais si les résultats ne sont pas au rendez-vous, gare à la tornade médiatique et à l'extra-sportif pour nos champions du monde.

Un effectif décimé par les blessures

Le premier problème - et sans doute le plus important - est la longue liste de blessés dont la grande majorité sont des cadres ou des titulaires installés. L'Équipe de France a l'un des effectifs les plus complets au monde... et elle en fait les frais. La plupart des internationaux Français sont des titulaires dans leurs clubs respectifs et enchaînent les matchs tous les trois jours. Avec un calendrier d'autant plus chargé cette année, les blessures n'ont pas épargnées les Français. Mis à part Pogba, les blessures ne sont pas graves au point de menacer leur présence au Qatar. Mais ce qui inquiète, c'est la récurrence de ces blessures et l'incapacité de travailler au complet avant la compétition ! De plus, certains joueurs n'enchaînent pas les matchs. Par exemple, Ngolo Kanté n'a pas joué trois matchs d'affilée depuis avril dernier. D'autres joueurs comme Lucas Hernandez ou Kingsley Coman sont des habitués de l'infirmerie. Ces nouvelles ne sont pas de bonne augure, surtout quand l'on sait l'effort physique et mental que demande un mondial. Cependant, en l'absence de nombreux titulaires et cadres, Didier Deschamps va offrir l'opportunité à de nouveaux invités de prouver. Randal Kolo Muani, excellent avec Francfort, aura fort à faire pour doubler un attaquant dans la hiérarchie. Youssouf Fofana a quant à lui une très belle carte à jouer en l'absence de Kanté, Rabiot et Pogba ! De plus, sa complémentarité avec Tchouaméni peut jouer en sa faveur. Enfin, Benoît Badiashile peut profiter de son profil de défenseur central gaucher pour s'inviter au Qatar.

Le cas Pogba : entre polémique, justice et rééducation

Il y a moins de trois semaines, une vidéo a fait l'effet d'un séisme dans le football français. On y voyait Matthias Pogba, ainé de Paul, menacer de dévoiler des informations compromettantes sur le joueur de la Juventus. Ensuite, le grand public découvre qu'un procès est en cours entre les deux frères pour des histoires d'argent et de chantages. Une rumeur s'ébruite : Paul Pogba aurait demandé à un marabout d'ensorceler son coéquipier Kyllian Mbappé, et Matthias aurait une vidéo à l'appui. Paul a démenti ces affirmations auprès de l'attaquant du PSG lors d'un appel entre les deux hommes. Matthias Pogba est désormais en garde à vue et mis en examen pour tentative d'extorsion. Cette enquête intervient en pleine période de rééducation pour le milieu Français. Victime d'une lésion au ménisque latéral du genou droit lors de la pré-saison, Paul Pogba s'est fait opéré début septembre. Le temps de récupération se situerait aux alentours de six semaines... mais les avis divergent. En attendant, le compte à rebours est lancé pour le milieu Français. Didier Deschamps s'est quant à lui exprimé sur la potentielle présence - ou non - de la Pioche au Mondial en affirmant "Qu'il n'est pas là pour amuser la galerie. Les joueurs appelés en équipe de France sont aptes à être sur le terrain. Paul ne viendra pas s'il n'est pas apte".

Mbappe et les droits d'images, une affaire qui dure

Kyllian Mbappe veut un contrôle total sur ses droits d'image depuis un certain temps maintenant. À l'instar de Cristiano Ronaldo lors de l'euro 2021, de plus en plus de joueurs dénoncent les publicités de produits nocifs comme les sodas ou les paris sportifs. Le prodige de Bondy a conscience de son influence, et souhaite choisir avec quelles marques il veut être associer. En mars dernier, le Parisien a esquivé une séance photo pour un des partenaires de l'Équipe de France. Parmi ces sponsors, on relève des enseignes comme KFC, Coca-Cola ou la FDJ. Ce lundi, l'attaquant a réitéré en boycottant un shooting photo. Quelques heures plus tard seulement, la FFF publie un communiqué dans laquelle elle annonce qu'elle va réviser la convention de 2010 qui régissait les droits à l'image des joueurs Français. Cette annonce suscite de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux : certains accusent la FFF de se plier aux réclamations du jeune attaquant, d'autres se moquent de la Fédération qui s'active pour sa star mais n'a pas le temps d'évoquer les révélations compromettantes publiées à son encontre vendredi dernier.

Révélations compromettantes et inexcusables pour la FFF

Vendredi dernier, le journaliste d'investigation Romain Molina publie un article et une vidéo qu'il annonçait depuis presque un an. Le journaliste Français est à l'origine du démantèlement de réseaux pédo-criminels dans le foot Africain ainsi que d'autres révélations sur des affaires d'agressions sexuelles dans le foot français. Dans son rapport, Molina évoque plusieurs anciens entraîneurs dans la fédération impliqués dans des affaires de chantage et d'abus sexuels, sur adultes comme sur mineurs. Ce que dénonce le journaliste, c'est essentiellement la couverture de ces affaires par la fédération et parle d'un "système FFF" qui protège les protagonistes. Bien évidemment, le président en date Noël Le Graët est lié à ces affaires horribles qui doivent être menées en justice. So Foot a appuyé les propos du journaliste mais ce-dernier dénonce le silence des médias et de la Fédération. Celle-ci n'a pas réagi à ces révélations et se comporte comme si rien n'avait eu lieu. Si ces accusations s'annoncent vraies, il est nécessaire que la justice se charge de l'affaire et même si cela peut pénaliser les Bleus, il y a des choses plus importantes que le Football.

Et... le foot dans tout ça ?

Vous l'aurez compris, l'extra-sportif hante l'Équipe de France deux mois avant le mondial. Les Bleus ont gagné la coupe du Monde vingt ans après leurs ainés, il serait dommage d'être éliminé en poule vingt ans après le fiasco de leurs idoles en 2002. Pour éviter cela, Didier Deschamps doit améliorer son 3-4-1-2 qui n'a pas été une franche réussite en juin dernier. Sinon, le technicien Français doit trouver la solution avant le premier match contre l'Autriche le 22 novembre avec les joueurs qui défendront le titre. La liste des 26 joueurs convoqués au Qatar ne sera pas une mince affaire pour le technicien. En attendant, il est nécessaire de rappeler que nous sommes champions du monde et que nous possédons l'un - si ce n'est le - plus bel effectif de la compétition et que la France reste une des grandes favorites à la victoire finale !

Espérons qu'à l'issue de ce rassemblement, les yeux ne soient rivés uniquement sur le terrain. Rendez-vous jeudi pour voir nos joueurs Français à l'action face à l'Autriche. Allez les bleus !