Coupe du monde 2022 : un appel au boycott

L’organisation de la coupe du monde fait débat !

Coupe du monde 2022 : un appel au boycott
La coupe du monde sous la menace du boycott 

Alors que la coupe du monde 2022 au Qatar approche à grand pas. De nombreuses voix s’élèvent pour appeler à boycotter la compétition.

Si la coupe du monde 2022 arrive, pas sur qu’elle est le même succès de ses précédentes éditions. Certaines personnalités appellent aux fans du ballon rond à ne pas suivre la compétition. En cause notamment la politique au Qatar, mais aussi le déroulement des travaux pour construire les stades.

Les joueurs retraités prennent position

Pour les joueurs en activité, il est difficile de prendre position sur cette coupe du monde. En revanche, les joueurs retraités ont une totale liberté. À commencer par Éric Cantona. L’ancien joueur de Manchester United a annoncé dans un communiqué qu’il allait boycotter la coupe du monde. Le marseillais estime que « le Qatar n’est pas un pays de football » ayant « aucune ferveur, aucune saveur ». Celui qui s’est reconverti dans l’acting estime cette organisation du mondial au Qatar comme étant une « aberration écologique » avec les stades qui possèderont tous la climatisation. Le français met également l’accent sur les ouvriers décédés lors de la construction des stades : « une horreur humaine. Combien de milliers de morts, pour construire ces stades, pour au final quoi, amuser la galerie deux mois et tout le monde s’en fout ». Avant lui, Philipp Lahm, ancien joueur du Bayern Munich avait lui aussi évoqué un boycott : « Je ne fais pas partie de la délégation et je n'ai pas envie de me rendre là-bas en tant que supporter. Je préfère suivre le tournoi depuis chez moi. Les droits de l'homme devraient jouer un plus grand rôle dans l'attribution d'un tournoi. »

Pas le premier mondial à avoir un appel au boycott

Cette coupe du monde 2022 n’est pas le premier mondial à devoir faire face à un appel au boycott. D’autres éditions ont été victimes de ces appels avec plus ou moins de succès. En 2018 déjà le mondial a été appelé à être boycotté. Beaucoup de choses sont reprochées à Vladimir Poutine. Le gouvernement britannique et l’Islande avaient notamment appelé au boycott mais quand la compétition a commencé, le sport a repris ses droits. En 1978, l’Argentine organise le mondial. A cette époque, le général Jorge Videla est au pouvoir. Avec la dictature au pouvoir en Argentine, il sera même demandé à l’équipe de France de ne pas se rendre en Amérique du Sud. Finalement, l’Argentine remportera le mondial devant son public. Que cela soit au Qatar, en Russie ou en Argentine, la coupe du monde est appelé à boycotter pour des raisons politiques. Parmi des affaires mineures, en 1938, les autrichiens refusent de jouer pour l’Allemagne en raison de la 2nd guerre mondiale. En 1970, la Corée du Nord refuse de jouer les matchs de qualifications pour ne pas affronter Israël. À voir si pour cette édition au Qatar, les appels au boycott seront plus fort que les précédents ou si le sport reprendra le dessus.