Ce jour là, où l'EDF est restée dans le bus

Betips propose à ses lecteurs un retour dans le temps, notre petite DeLorean à nous. Actus, évènements sportifs, souvenirs, tout y passe. Nom de Zeus, c'est parti Marty ! Place au bus aujourd'hui.

Ce jour là, où l'EDF est restée dans le bus
Le 20 juin revient chaque année (ah bon ?), mais que s'était-il passé ce jour là ?

Betips propose à ses lecteurs un retour dans le temps, notre petite DeLorean à nous. Actus, évènements sportifs, souvenirs, tout y passe. Nom de Zeus, c'est parti Marty !

Ce jour là, il y a 12 ans, le 20 juin 2010, l'Équipe de France de football a connu un épisode aussi inoubliable, que tragique. Insultes, exclusion d'Anelka, chasse à la taupe et grèves du bus étaient au menu des Bleus, pour la Coupe du Monde 2010.

"Va te faire enc*ler sale fils de p*te !", affichait l'Équipe en Une de son journal.

Une jolie phrase qui aurait été prononcée par l'attaquant Français, Nicolas Anelka, à l'encontre du sélectionneur de l'époque, et mari d'Estelle Denis depuis deux ans, Raymond Domenech. Conséquence de quoi, le buteur de Chelsea se retrouve directement exclu de l'EDF, dès le début de la compétition.

On sera tous d'accord pour dire que la compétition a mal commencé. Tout le monde pensait qu'après une défaite 2-0 contre le Mexique, les joueurs auraient envie de sortir les rames ... Non, non, nooooon ☝️

Taupe qui peut 😳

Alors que la nouvelle résonne encore dans toutes les têtes Françaises, le capitaine Patrice Evra (au nom de ses collègues) réagit directement.

Tout ne s'arrête pas là, dès le lendemain, Franck Ribéry effectue un drôle d'enchaînement. En direct sur le plateau de Téléfoot : le joueur du Bayern Munich débarque à l’improviste dans l’émission, tout claquettes-chaussettes, et témoigne pour réfuter la rumeur d’une éventuelle bagarre avec Yoann Gourcuff, dans un avion. Effectivement, l'ambiance est belle en Équipe de France.

Technique du bus comme Diego Simeone 🚌

Plus tard dans l’après-midi, les joueurs refusent de prendre part à l’entraînement. Ces derniers se mettent en grève, dans leur bus donc, en pleine Coupe du Monde pour contester l’exclusion du groupe de Nicolas Anelka.

Clou du spectacle, les joueurs écrivent une lettre et la donnent à Domenech qui la lit devant la presse. Quel orateur ce Raymond.

Douze années sont passées et le voile Knysna reste présent dans les esprits de beaucoup, les comportements anti sportifs des uns et des autres aussi. Il aura fallu 10 ans au sélectionneur de l'époque pour avouer, que la Une de l'Équipe était infondée. Et toi que retiens-tu de ce jour là ? Betips te proposera bientôt une autre édition (on aurait pu éviter celle-là, j'avoue), pour ne rien oublier du passé. Et ça, c'est seulement sur Betips !